Un drame s’est produit

Bonjour mesdames et messieurs, c’est lonvi. Un drame s’est produit. C’est incroyable. On a retrouvé le corps d’une personne. Elle serait morte depuis 2 ans. C’est une chose stupéfiante à croire. Pourtant, dans notre société, où, l’humain prime sur tout. Où, la solidarité s’exprime à tous les étages de la société. Elle va même jusqu’aux appartements marseillais. C’est difficilement compréhensible. Comment cela a-t-il pu se produire? Alors que son courrier débordait de sa boîte aux lettres! C’en est incroyable. Comment cette dame a -t-elle pu nous quitter, sans prévenir personne? Elle n’ a semble-t-il, même pas demandé une place dans une MAPAD! Dans une société humaine, cela en est inconcevable! Mais, comment cette dame a-t-elle pu quitter notre monde, sans prévenir personne? C’est incroyable.

Et, en plus, elle est morte à 68 ans! non, ce n’est pas le troisième âge. A 68 ans, c’est le quatrième âge. On est déjà grabataire. On ne peut plus se mouvoir. Le 3 ème âge, c’est à partir de 40 ans. On est plus bon à rien. Même de conduire une voiture! Alors, 68 ans, personne n’ose imaginer, la capacité motrice de la personne. Si cela se trouve. Elle est tombée en panne. Peut-être a-t-elle oubliée d’appeler son dépanneur. Il faut le dire. Le dépanneur, c’est le secouriste des temps modernes. Où, alors, ne faudrait-il pas un dépanneur chez les habitants de cet immeuble? Ils sont peut-être bloqué, chez eux? Qui sait? Sauf s’ils sont partis pratiquer une course poursuite, afin de la retrouver?

Maintenant, un drame s’est produit. Par conséquent, faut-il se rendre dans les cimetières? Tel, leur annoncer la nouvelle? Revenez à la vie! Tout, vous sera pardonné. Car,vous êtes indispensable à la bonne marche de notre société. Oui, c’ est bien connu. Nos cimetières sont remplis d’êtres irremplaçables. Mais, comment cette dame a-t-elle pu quitter notre monde, sans prévenir personne? Et, comment personne ne s’est aperçu de rien? C’est incroyable. Pourtant, on vit dans un monde où la solidarité s’exprime à tous les étages de la société. Elle va même jusqu’au appartement marseillais. A bientôt, pour d’autres nouvelles, c’était lonvi.

Laisser un commentaire