Nouvelle chaîne de télévision

Bonjour mesdames et messieurs, c’est lonvi. J’ai la joie de vous annoncer la naissance, d’une nouvelle chaîne de télévision. Je lui souhaite donc une longue et heureuse vie . Cette nouvelle chaîne de télévision se nommera « réseaux sociaux ». C’est tout un programme éducative à créer, pour elle et pour elle. En effet, cette nouvelle infante de la télévision aura besoin d’être suivi par un adulte. Cet adulte devra être là pour donner le cadre à ce futur bébé à éduquer. Tel le fait de tenir un propos violent, un propos haineux. Comme, cet être méprisant se vantant dans une vidéo de taper sur des araignées. Et, invitant à en faire de même. Hors, le fait de montrer une scène et de tenir des propos assez choquant, sont des incitations à la haine de son prochain. Je dirais même plus, c’est un appel à la violence.

En l’occurrence, là, sur nos amis les araignées. Oui, c’est un appel à la violence. Car par mimétisme, les personnes ayant regardées, écoutées, ces vidéos, useront de violence à la vue d’un représentant des arachnides. Les personnes n’auront pas la capacité après cela d’analyse. Ou bien de se questionner sur le bien fondé d’un tel acte? Est-ce bien? Est-ce mal? Non, ils ne se la poseront pas la question. Ils agiront. Ils frapperons ces pauvres petites bêtes sans défense. Pour clarifier la situation, c’est aussi un appel au meurtre. C’est illicite. On a pas le droit. Après ces actes, elles meurent. On assassine nos amis les araignées. Eux qui se nourrissent d’insectes. Des insectes pris dans leurs filets. Mais qui sera nommé juriste pour dire si, c’est licite ou pas? Les plateformes?

Mais, il me vient des questions, les plateformes de cette nouvelle chaîne de télévision, appelée: « réseaux sociaux ». Auront-elle une formation de magistrat pour statuer sur la chose? Pourront-ils donner une sanction pénale? Comment pourront-ils appliquer la sanction du tribunal? C’est-à-dire, une peine de prison, un travail d’intérêt général, une amende. A bientôt pour d’autres nouvelles, c’était Lonvi.

Démocratie en danger

Bonjour mesdames et messieurs, c’est Lonvi. La France est tombée bien bas. De plus en plus d’attaque se font jour contre notre démocratie. Notre démocratie serait-elle en danger? Serions-nous en guerre civile? Sommes nous encore dans un état de droit? En effet, il semblerait que nos soldats subissent de plus en plus d’attaque sur leur lieu de travail démocratique. Eux qui se sont engagés dans l’armée. Ils sont nos soldats. D’ailleurs, leur tenue obligatoire est le costume. Je vous rassure sur leur tenue de camouflage. Ils ont la possibilité ou pas de porter la cravate. Le choix leur est laissé. Leurs locaux sont les premières victimes de leurs devoirs. Ces actes sont inqualifiable. Ces actes sont anti- démocratique. Car s’en prendre à des lieux de pouvoir. C’est s’en prendre aussi à la démocratie. On ne s’attaque pas à la démocratie. Elle est donc en danger.

En d’autres termes, la démocratie, c’est à la fois les lieux de pouvoir et nos représentants. Ils sont intouchables . En attendant, il ne faut pas oublier leurs combats permanents au service de leurs concitoyens. En conséquence, ils sont les moines guerriers au service du peuple, de notre société. A tel point, qu’ils en oublient leurs familles. Ils les sacrifient pour nous sauver. Oui, ils se saignent pour nous. Ils prennent des risques au service de la nation. Ils risquent tous les jours leurs vies. N’oublions pas! ils sont en service vingt-quatre heures sur 24. Ceux sont eux qui nous représentent lors des combats. Ce n’est pas le français moyens qui combattrait pour l’amélioration de la vie du quotidien. Il ne s’est pas engagé pour cet affrontement. D’ailleurs, il ne sait pas le pratiquer. De plus, ils interviennent dans les opérations d’urgences absolues, des urgences vitales.

Par conséquent, pour rester en forme, ils s’astreignent à un régime draconien. D’ailleurs, par mesure d’économie, ils ne mangent que des sandwichs. En d’autres termes, ils sont à la diète. Ils ont de copieux repas à base de jambon-beurre, de kebab, avec de l’eau comme seule boisson. Vous comprenez maintenant pourquoi ils sont intouchable. Les lieux de pouvoir et nos représentants sont la démocratie. La vie de cette dernière est remise en jeu lors des élections. Elle se met en danger, notamment à cause du parti des blancs. N’oublions pas la chose suivante: « nous sommes une démocratie représentative ». La souveraineté des françaises et des français est représentée par nos élus. Sans eux, la démocratie n’est pas possible! Mais est-ce vraiment impossible? Nos représentants sont-ils réellement au service du peuple et de la maison France? La démocratie directe est- elle vraiment impossible en France? A bientôt pour d’autres nouvelles, c’était Lonvi.

acte terroriste

Bonjour mesdames et messieurs, c’est lonvi. Jusqu’où ira le terrorisme dans le monde? Hier soir, un acte terroriste s’est produit. Un homme a été victime d’un acte d’une grande cruauté. Pourtant, il connaissait son bourreau . Du coup, il ne s’est pas méfié. Mais, il a eu la vie sauve grâce à son grand courage. En effet, sa femme a commis un acte inqualifiable! Un acte de terreur, extrême! Oui, cet homme attendait sagement sa soupe du soir. Il l’aurait même dit: « Alors, tu ramènes ma soupe! J’ai faim! » Oui, il lui parle avec respect. Lui, qui adore son épouse. D’autre part, Sa femme l’aime. Que dis-je! Elle l’adore tel un dieu qu’il n’est pas. Elle accepte son sort. Le plus important, elle s’entraîne avec, pour les compétitions internationales,  » combat dans le logement ». En d’autres termes, son épouse est son punching-ball.

Oui, c’était un cadre idyllique. C’en était tellement idyllique. Que les autres femmes étaient devenues jalouses d’un tel amour, d’un tel bonheur joyeux. Pourtant, un terrible drame, c’est produit. Un acte horrible les a touché. Ils ont étés victimes d’un acte terroriste. En effet, sa femme était une terroriste. Lui, qui était si gentil, si aimant avec sa femme. On ne s’attendait pas à cela d’elle. Elle a surpris tout le monde. Oui, elle a voulu le brûler en chauffant trop fort sa soupe. Elle lui a remis une soupe brûlante. C’était lors d’un simple dîner entre amoureux, sans chandelle. Sa compagne a voulu l’assassiner. Suite à cela, l’homme avec un courage digne des plus grand héros de bandes dessinés, c’est levé.

Et parce qu’il est un homme, un vrai. Par respect et porté par l’amour de son épouse, il a fait face à l’adversité, avec dignité. Oui, il ne s’est pas laissé terrorisé par sa femme. Par conséquence, il a soudainement réagit pour sauver sa vie face à cette dangereuse terroriste.  » Tu l’as fait exprès! Je t’avais prévenu.  » Et,là! Ce fut le combat entre le bien et le mal!  » Poum, poum. » Un combat à mort venait de s’engager! L’homme a finalement vaincu cette terreur sans nom, sa femme, afin de rester en vie. Cet homme victime d’un acte terroriste n’eu d’autre alternative que de tuer sa compagne. Qui, rappelons-le, a voulu l’assassiner en lui donnant une soupe brûlante. Une soupe trop chaude à boire, quoi! Mais, dans cette histoire de la vie, qui était la victime, dans cette violence du quotidien? A bientôt pour d’autres nouvelles, c’était lonvi.

condamnée à la flagellation

Bonjour mesdames et messieurs, c’est Lonvi. Nous apprenons une chose incroyable. En effet, une dangereuse criminelle a été condamnée à être flagellée . Oui, comme elle a été condamnée à la flagellation. C’est une criminelle. Elle est donc extrêmement dangereuse. Le droit légitime autorise comme condamnation, à recevoir des coups. Cette femme se nomme Sepideh Farhan. Elle aura le droit à 74 coups de fouet en plus d’une peine de prison. Vous vous rendez compte, un droit autorisant à frapper cette femme! Un droit à la flagellation! Oh, mais , elle n’est pas n’importe qui! C’est une émeutière. Elle a participé à des manifestations pacifiques. Cela s’était déroulé, lors du soulèvement de décembre- janvier 2018. Par ces manifestations pacifiques, elle a voulu porter atteinte à la sécurité de la nation. Heureusement, le tribunal révolutionnaire est intervenu pour condamner ce crime impardonnable.

Le tribunal révolutionnaire l’a condamnée à 74 coups de fouets et 6 mois de prison. C’est une petite condamnation. Cela aurait pu être plus dure. Cette dangereuse contre- révolutionnaire est une militante des droits civils. Oui, c’est une personne très dangereuse pour l’ordre public. Que voulez-vous? C’est ce qu’il arrive quand on éduque pas ces enfants. Elle, qui est diplômée en architecture. Vous voyez, elle est pas très éduquée ! D’ailleurs, actuellement, des questions d’ordres intellectuels se posent. Y compris en France! Le monde et la France doivent- ils assister à cette exécution de peine par la retransmission télévisuelle ? Le monde et la France doivent-ils applaudir aux flagellations de cette femme? Est-ce un droit pour l’homme et la femme d’être frappé? Et, puis, si ce droit à la flagellation est légitime . Pourquoi ne l’accepterions nous pas ici?

Et oui, vous voyez, ceux sont d’énormes sujets philosophique et sociétale. Les habitants de notre beau pays des droits de l’homme et des citoyens devraient peut-être s’emparer de ce sujet ? Et peut-être aura-t-on comme discours: « Allez fouetter cette femme! Après tout, c’est pas en France. C’est en Iran. Mais, c’est pas bien de le pratiquer en France. Où, chut! Silence, ne disons rien, cela passera tel une lettre postée.  » Mais ne rien dire, ne serait-il pas consentir à un droit de frapper? En l’occurrence, là, c’est un droit de frapper une femme. Elle est condamnée à la flagellation. Une personne condamnée à la flagellation, a -t-elle réellement eu un droit légitime? De plus, est-ce digne d’un pays dit « civilisé » de violenter des femmes et des hommes? A bientôt pour d’autres nouvelles, c’était lonvi.

urgences économiques

Bonjour mesdames et messieurs, c’est lonvi. Les urgences sont en danger. Le personnel est à bout. Ils n’en peuvent plus. Ils sont en souffrance. Il faut des mesures énergiques pour les sauver. Elles ne peuvent être qu’ économique. C’est d’ailleurs, une urgence économique. Oui, il faut supprimer des lits dans les hôpitaux. C’est pour des soins de qualités et plus de service rendu aux usagers. Il nous faut une plus grande qualité de soins pour les usagers. Il faut plus de brancards. C’est moins cher qu’un lit. Oui, économie! Economie! Il faut faire des économies. Remplaçons les lits des hôpitaux par des brancards. Et dans les couloirs, cela fera plus de place de chambres disponibles. Oui, production, production! Il faut produire plus et plus vite. Cela devrait réduire les coûts du service publique des urgences et des services hospitaliers. Néanmoins, les services d’urgences sont déjà souvent saturés.

La production de soins est un service économique comme un autre. Elle n’a peut -être pas atteint son seuil de rentabilité dans l’hôpital publique? Oui, pourquoi ne pas évoquer d’autres pistes d’économie et de productivité ? Tel cette infirmière travaillant seule auprès de 30 ou 60 personnes. Elle pourrait passer à 100 personnes. On gagnerait encore plus en productivité du personnel soignant. Et pour finir, prenons, un cas pratique . Les médecins! Ceux sont des cas d’école! Pourquoi ne travailleraient-ils pas plus de 24h de suite dans les services? C’est pour sauver des vies! Après tout, c’est un engagement, un choix de vie! Une passion au service des autres.

Vous voyez, l’hôpital est malade. Il nous faut ce plan de sauvetage. Car, on n’est pas dans une course à l’économie. Il a besoin d’un bon diagnostique, venant d’un bon médecin. Où peut-être bien d’un testament avant l’enterrement. Mais, dans ce cas, cela sera pour qui? Le patient? Le personnel soignant? L’hôpital? Où bien, pour les trois? Maintenant vous le savez. Il s’agit d’ une urgence économique. Il nous faut sauver nos hôpitaux à visage humain. Et le personnel soignant s’occupera des patients avec humanité. A bientôt pour une autre question d’économie de la santé, c’était Lonvi