message de prévention

Bonjour mesdames et messieurs, c’est lonvi. Un message de prévention pour lutter contre la canicule est de mise. Il convient de rappeler cette mesure, très importante. L’ été, on ne travaille pas en plein soleil avec un pull-over. C’est une menace pour votre santé et celle d’autrui. Surtout, quand il y a cette période de canicule. Là, vous aurez très chaud. Vous allez suer d’énormes grosses gouttes. Ces grosses gouttes vont provoquer de terribles inondations. Et puis, vous allez être assoiffés. C’est dangereux. Mais là, c’est encore rien. Le pire est à venir. Oui, vous allez sentir mauvais. Vous risquez d’empoisonner l’air autour de vous. Les gens risquent de tomber comme des mouches avec cet air vicié . Ils n’auront pour choix, que la fuite, pour évitez la mort par empoisonnement. Oui, la fuite sera leur seule planche de salut.

Dans le cas, ou vous auriez pensé à prendre une bombe désodorisante, dans votre véhicule. Alors là, je cris:  » au secours, il a une bombe. Appelez les supers héros« . Il veut faire sauter son véhicule avec ses complices, le soleil et la chaleur. Les supers héros avec leurs supers pouvoirs sont les seuls à pouvoir nous sauver en moins d’une seconde. Y compris des ravages provoqués par les incendies. Tel Superman avec un souffle de glace. Il peut figer un incendie. A bientôt pour d’autres messages de prévention, c’était lonvi.

Grèves des pompiers

Bonjour mesdames et messieurs, c’est lonvi. C’est incroyable. Les pompiers se sont mis en grève des incendies. Pourtant, en été, un pompier est là pour intervenir sur les feux. Nos pompiers sauvent les hommes et les femmes des chaleurs estivales, en les arrosant. Ils permettent l’arrêt de ce feu intense, brûlant et se déclenchant de manière spontanée. Oui, ce feu intense et brûlant de la passion des hommes et des femmes peut se transformer en un incendie. Un feu difficilement maîtrisable et consumant tout sur son passage. Oui, les pompiers en ont marre d’intervenir sur les feux de la passion humaine. C’est pas leur mission d’intervenir sur ces braises dévorantes et ne demandant qu’à reprendre de plus belle.

La mission des pompiers est d’intervenir pour le bien être de l’Etat, des collectivités territoriales et de la population. Lors de manifestations, ils deviennent des policiers. Ils en assurent d’ailleurs, la sécurité sanitaire. C’est inscrit dans l’Etat de droit. Comme lors d’accidents sur le périphérique parisien, où, ils interviennent. Les pompiers sont aussi, les médecins, les infirmiers, des intervenants à domiciles. Ceux sont aussi des ambulanciers dévoués au service des usagers. Quand ils ne se métamorphosent pas, tout bonnement, en taxi pour des patients, peut-être affublés de maladies imaginaires. Ils se transforment aussi à l’occasion en un dépanneur, tel le plombier. Ils sécurisent ainsi les sites, des fuites d’eau dans les bâtiments. Quand se déclarent, ces terribles sinistres.

Mais, ils sont aussi beaucoup plus. Quand les élèves sont découragés car ils ne s’en sortent plus devant leurs exercices. Ils deviennent des professeurs aimant et aidant leurs élèves. Vous voyez ceux sont des femmes et des hommes dont la mission est d’être au service de la collectivité. Nos pompiers sont les petites mains d’une société défaillante. Du moins, s’ils ne sont pas les victimes de violences. Ces violences illégitimes dont-ils font les frais dans l’accomplissement de leurs missions! Mais au fait, c’est quoi être pompier? Est-ce des soldats du feu? Où sont-ils des hommes, des femmes mutant de métier en métier, au gré des besoins de la société? A bientôt, pour d’autres nouvelles, c’était lonvi.

violence gratuite du quotidien

Bonjour mesdames et messieurs, c’est lonvi. Un plan de lutte contre la violence gratuite du quotidien devrait se mettre en place. En effet, de plus en plus d’individus sont dans l’agressivité permanente. Les passants, les promeneurs, les touristes, en sont les premières victimes. Les premiers ont même la fibre artistique dans cette activité débordante d’imagination. Néanmoins, pour eux, elle est payante. Mais, pour les seconds, elle est choquante. Elle est même traumatisante. Imaginez la situation. Vous êtes un touriste. Vous vous promenez tranquillement. Quand, soudain, un individu ou un groupe d’individu passe devant vous, sans mot dire. Et, dans des tenues que je n’ose décrire. C’est le choc des civilisations dans toute sa splendeur. C’est un cataclysme local. Personne ne porte ce grand signe distinctif, le fameux costume cravate. C’est une scène digne d’être filmée, en preuve au tribunal. Vous venez d’être victime d’un acte violent, un acte barbare sans précèdent. Elles progressent surtout quand survient les chaleurs estivales.

Là, c’est un traumatisme certains! Au point, d’en venir se réfugier aux urgences. Pour s’informer en regardant les informations, à la télé, sur ces gens agressifs. Comme toute personne est sensée le faire, en cas de trouble à l’ordre du public. Les urgences se transforment alors en poste de premiers secours. Elles en deviennent à ce moment là, un lieu protégé face à cette faune et à cette flore sauvage. Oui, un lieu ou l’on se remet de cette terrible épreuve de la violence gratuite du quotidien. Mais, cependant, faut-il s’habituer de cette fatalité? Où, faut-il lutter contre ces actes se produisant quotidiennement? D’ailleurs, tant que j’y pense. Cette violence est-elle légitime ou illégitime? Faut-il responsabiliser ces pauvres individus? Doit-on proposer des annonces électives sur ce thème d’importance? Qui pourrait nous dépanner face à ce sujet très sensible? un dépanneur? Il vous revient d’y répondre. A bientôt pour d’autres nouvelles, c’était lonvi.

Violence légitime ou illégitime

Bonjour mesdames et messieurs, c’est lonvi. Une grande question se pose. Comment reconnaître la légalité de la violence? Pour être légitime, la violence doit-être légale! Quand on veut vous violenter. Vous devez poser la question à votre agresseur, voir à vos agresseurs. Avez-vous eux une autorisation légale d’être violent? Là, il y a deux cas de figure. La première, c’est oui. Là, vous vous devez de vous agenouiller. Et leur dire tout haut: « Oh, oui! Violentes-moi! Tu en as le droit. Car, ta violence est légitime. » Surtout, attention, il serait malvenu d’oublier la phrase magique. Vous devez dire AMEN, à chaque violence légitime, à laquelle vous aurez eu droit. Si, vous ne pouvez pas le dire. Un passant de bonne volonté vous dépannera peut-être?

La seconde hypothèse, elle est illégitime. Là, vous devez informer votre ou vos agresseurs. Car peut-être, la ou les personne(s) l’ignore(nt). Si, on ne leur lui dit pas. Elles ne le savent pas. Néanmoins, il est aussi impératif de condamner la violence . Tel, le juge que nous sommes toutes et tous d’ailleurs.  » Ta violence est illégitime; En conséquence, tu es condamné à ne plus être violent. » Et là, un miracle se produit. Vous êtes sauvé de la violence. En effet, la violence a disparu comme elle était venue. Une nouvelle espèce de forme de paix est apparue.A bientôt pour d’autres informations, c’était lonvi.

Nouvelle espèce

Bonjour mesdames et messieurs, c’est Lonvi. Une nouvelle sensationnelle nous est parvenue. La planète va mieux. J’en veux pour preuve, cette grande découverte. On a trouvé une nouvelle espèce. Un nom lui a déjà été attribué:  » Le micro- plastique ». Non, ne riez pas! C’est bien le nom de cette espèce. Il a peut-être été donné un peu trop vite, après une fête à l’eau de source. Et, le pire est encore à venir. On passe devant sans le remarquer tellement, il est grand. Un énorme 5 millimètre, au maximum. Cette espèce peut être amenée à migrer. C’est donc un migrateur. Mais, il vit aussi bien dans l’eau que sur terre. Par contre, il aurait un moyen de locomotion atypique, pour un être vivant. Il se sert du vent, des courants marins ou celles des cours d’eau.

Pourtant, on a un immense problème. On ignore encore s’il est comestible. Néanmoins, des études seraient en cours afin d’en apprendre un peu plus sur cet être vivant. Aussi, il vous est vivement recommandé, la plus grand prudence face à ces bêtes. Surtout, si vous voulez le goûter après une pêche fructueuse. Ou, si on vous le propose à table. Le micro-plastique est peut-être dangereux à consommer. Actuellement, qui peut le dire? En tout cas, certainement, pas moi! Je ne suis pas un scientifique. De plus, des tests seraient encore en cours. En conséquence, je ne puis vous annoncer de réponse à la question. Est-il bien fondé d’en consommer? Je ne puis vous dépanner d’une réponse. A bientôt, pour d’autres nouvelles, c’était Lonvi.

Annonce élective

Bonjour mesdames et messieurs, c’est Lonvi. Une personne élue par vous. J’avais produit une annonce élective. J’avais écris des choses horribles sur ce parti. Oui, j’assume mes propos. Je l’avais écris. Je ne vais pas vous dire le contraire. Cela serait bête de ma part, de vous mentir. Oui, ce parti est un parti de pirates. Il va lancer une attaque sans précédent contre notre belle et grande commune. Mais, avant, il hissera son drapeau, Bleu, blanc, rouge. Cet étendard de pirates assoiffés de sang comme le montre la bande rouge. Il y prendra le contrôle. Il réduira notre belle et grande cité, en cendre. Oui, je vous l’avais écrit. Mais, cette fois, je viens vers vous pour une autre annonce élective. Il me faut bien le reconnaître, quand on le voit. Je me suis trompé. Car, nous sommes tous dans le même bateau. Et nous traversons une tempête.

Il est celui qui sauvera ce navire appelé « Le France. » Il empêchera notre navire de sombrer corps et âmes, dans les ténèbres abyssales des fonds marins. Il est notre sauveur. Notre dieu rédempteur. Il nous faut l’accepter. Oui, j’ai le courage de le reconnaître. Sans lui, nous ne sommes rien. Les élus se saigneront en vains pour vous. Leur travail, leur sueur se fera en vain. Vous voyez. J’ai le courage. J’ai la responsabilité de vous le dire, de vous l’écrire, à vous, citoyennes et citoyens de notre belle et grande commune. Aussi, je vous invite à penser à moi, dans le secret de l’isoloir, lors de la prochaine élection. Moi, qui suis un simple soldat au service du pays et de ses habitants. Je vous invite, donc, à renouveler mon contrat à durée déterminé. D’ailleurs, mon parcours professionnel d’élu vous le prouve. Je me suis engagé à votre service, pour le bien de toutes et tous. Signé: votre serviteur Lonvi.

80 sur les routes intérieures

Hein! Quoi? On veut revenir sur les 80 kilomètres par heure? Sur nos routes intérieures? Mais enfin! Ca va pas, non! Quatre-vingt, c’est encore beaucoup trop. Cette vitesse là est même impossible à atteindre. En plus, c’est très dangereux. Que dis-je? C’est même trop dangereux. Ne le savent-ils pas? On peut se blesser. On peut en mourir. Le plus important pour commencer, il nous faut supprimer la vitesse. J’en reviens pas! Quatre-vingt kilomètres par heure! Quand, ce n’est pas beaucoup plus. Tel cette fameuse obligation à rouler à 110 km/h. Ca va beaucoup trop vite! Je vous le dis. Je vous le prédis même. Les accidents vont se multiplier sur les routes intérieures. De nombreuses personnes vont se faire très très mal. On va se prendre des murs, des fenêtres et des portes. Je vous le demande. Revenez à la raison.

Je vous recommande même la chose suivante: « Arrêtez de vouloir forcer à tout prix, les gens à conduire à ces vitesses excessives! » Ah!Là là! 80! C’est très dangereux. Tiens, j’ai une idée. Je vous propose une solution toute bête, pour éviter les accidents sur les routes intérieures. Il nous faut le … déambulateur obligatoire. Le déambulateur, chez soi, permet d’éviter les accidents sur nos routes intérieures. Il vous dépannera bien. Alors, n’oubliez pas? Conduisez bien en chaussant votre déambulateur sur vos routes intérieures. Vous vous épargnerez les murs, les portes et les fenêtres. Le déambulateur est donc bien, pour vous, un produit de première nécessité. Sauf, bien sûr, si vous créez un périphérique à l’intérieur de votre habitation. Et non,autour de votre maisonnée, comme il se doit. Ah! Oui, j’ai faillit oublier. Pensez bien à contrôler techniquement votre déambulateur!

D’autre part, le 80 km/ heure, chez soi est trop dangereux. Mais entre-nous, je ne conduis pas chez moi, ni ne roule. Dans la maison, je marche mais pas à 80 km/h. En attendant, conduirez vous à quatre-vingt kilomètre par heure, chez-vous? A bientôt, c’était lonvi.

le dépanneur

Bonjour mesdames et messieurs, c’est Lonvi. De plus en plus de véhicule électrique devrait être vendu dans les années à venir. En d’autres termes, un nouveau métier est en court d’apparition:  » le dépanneur ». Le dépannage est un service du futur. Ceux sont des métiers d’avenir. Surtout, si c’est celui de dépanneur électrique. Oui, d’ailleurs, un nouveau véhicule est arrivé: la dépanneuse électrique. La dépanneuse électrique est plus qu’une simple dépanneuse. Elle sauve la planète, en évitant les émissions de gaz à effet de serres. C’est aussi un nouveau métier. Dont le produit de première nécessité est l’électricité . En effet, le dépanneur vient quand on l’appelle, suite à un arrêt involontaire de votre véhicule sur la route. Où pourquoi pas le périphérique ? Enfin, le plus important,c’est une panne! En l’occurrence, là, c’est une panne sèche. Et, non humide car ce n’est pas un véhicule roulant à l’eau douce.

Par exemple, là, vous avez simplement oublié de recharger votre voiture électrique. Là, il vient. Il met la prise dans votre véhicule. Il vous recharge tranquillement votre machine électrique. Bien sûr, moyennant le prix de son intervention et le prix de l’électricité qu’il a fallut pour recharger votre véhicule. Après un certains temps, non connu à l’avance. C’est certains. Votre véhicule est maintenant en état de marche. Non, non, il n’a pas de jambes, ni de pieds. Il est juste fonctionnel. Vous pouvez reprendre votre chemin. Enfin, je veux plutôt dire votre route, jusqu’à votre prochaine réparation électrique . Sauf bien sûr, si vous avez une panne autre. Là, c’est le service du passé. Votre voiture sera remorqué dans un garage.

D’autre part, il lui sera peut-être possible d’intervenir, à l’avenir, en cas de coupure de courant dans votre quartier. Vous voyez, le dépanneur électrique est un métier d’avenir Nos routes intérieures seront plus sûr avec nos sauveteurs du futur. Je dirais même plus. C’est le métier d’avenir. Alors, si vous tombez en panne. N’oubliez pas d’appeler votre dépanneur électrique. Il viendra à votre rescousse. C’est votre secouriste des temps modernes. A bientôt pour d’autres découvertes, c’était lonvi.

50 km sur le périphérique

Bonjour mesdames et messieurs, c’est lonvi. Vous avez vu. Cet endroit réservé uniquement aux habitants de Paris. Ben, oui, ceux sont les seuls à pouvoir l’emprunter! Ceux ne sont pas les provinciaux et les autres franciliens qui l’utilisent. C’est d’ailleurs un produit de première nécessité pour les parisiens. C’est même leur route à intérieure de la capitale. Donc, il y aurait un projet de réduction de vitesse sur le périphérique parisien. On passerait de 70 km/h à 50 km/h. N’oublions pas que ce périphérique parisien est une voie rapide. Elle est peut-être même encore un peu trop rapide. Vous vous rendez compte, 50 km/h sur cette voie rapide. Non! Après réflexion, c’est encore beaucoup trop vite. Oui, cette voie d’accès, excessivement parisienne, n’est pas adaptée aux nouvelles modes de conduite. A tel point, qu’elle en est dangereuse.

Là, je pense aux trottinettes électriques. Qui, je vous le rappelle peuvent pour certaines d’entre-elles rouler à plus de 50 km/h. Et, je ne vous parle pas des vélos à assistance électrique. Ces derniers sont limités à 25 km/h par la loi. Par contre, entre nous, si vous voyez, un vélo à assistance électrique dans cette voie rapide parisienne. C’est qu’elle aura été trafiqué. Débridé, si vous préférez ce terme. Vous voyez, c’est encore une vitesse excessivement trop haute pour ces modes alternativement modernes. Alors,ne roulons nous pas tous à 25 km/heure sur ces trentaines de kilomètres de voies excessivement trop rapides? Et, il n’y aura plus de bouchon. De ce fait, les conducteurs auront une conduite beaucoup plus apaisé.

En conséquence, il y aura moins d’accident. Cette route sera donc plus sûr. Les secours pourront intervenir beaucoup plus rapidement, s’il y a un problème. C’est aussi une question de santé publique. Car qui dit moins de bouchon, dit moins de pollution bruyante. Donc, moins de coup de klaxon. C’est moins de consultation chez le médecin ou à la pharmacie pour des douleurs à la tête. Les habitants de la capitale seront en conséquence sauvés de cet asphyxie sonore. Finalement, la question est. Les parisiens devront-ils être responsabiliser à cela? Car, actuellement, Paris se meurt! A bientôt, c’était lonvi.